skip to Main Content
L’exercice Démocratique : Une Citoyenneté Revalorisée Et L’extinction Des Privilèges

Si l’on devait retenir un seul élément pour le thème “Démocratie et citoyenneté”, le terme “participation” serait alors le maître mot. En effet, nos concitoyens ont particulièrement marqué leur désir de voir leur opinion pesée dans le débat sociétal.


Les uns appellent à instaurer un système participatif tandis que les autres exigent une plus grande importance accordée à leurs implications locales. Si certaines doléances se concentrent sur des concepts popularisés durant la concertation nationale comme le referendum d’initiative populaire (démocratie directe), de nombreuses propositions évoquent des idées moins médiatisées : proportionnelle pour les élections législatives, suppression du Sénat au profit d’une Chambre consultative délaissant le suffrage indirect, retour au septennat …


Par ailleurs, c’est avec intérêt que je constate la réintroduction de certains de nos principes fondateurs au centre des préoccupations. On peut ainsi noter la présence de la justice, de l’égalité mais aussi de la fraternité au cœur des considérations exposées, signes de l’attachement de nos concitoyens à nos valeurs. Je suis également attentif aux recommandations pour renforcer une coexistence plus sociale, un mieux-vivre ensemble en société et une transparence de l’information accentuée.


D’autres parts, je suis particulièrement sensible à la notion de responsabilisation des individus. Selon moi, ce principe doit imprégner toute décision législative dans la mesure où chacun doit être capable de se fixer des limites à son propre comportement : en effet, la loi ne peut pas couvrir l’intégralité des aspects d’un mode de vie libéraliste sous peine de tomber dans des travers autoritaires. Quant à l’exigence d’un casier vierge pour candidater à un poste d’élu, je reste un peu réservé : toutes les erreurs sont-elles à placer dans le même panier ou peut-on tolérer de menues infractions ?


Enfin, j’aimerais mettre l’accent sur la fin des privilèges réclamée par la majorité des français. J’estime à ce niveau que le processus est d’ores et déjà enclenché. La majorité présidentielle a clairement exposer ses positions vis-à-vis de ce sujet épineux et travaille à progressivement supprimer tout
avantage excessif. A ce titre, la justification des dépenses parlementaires et l’abolition de certains privilèges sont un premier pas probant tandis que la baisse du nombre de députés est sérieusement à l’étude.

Back To Top