skip to Main Content

A la 11ème heure du 11ème jour du 11ème mois le clairon sonne le cessez-le-feu.

Ce soir-là, avec lucidité, Clemenceau précise déjà à un ami : « Maintenant, il va falloir gagner la paix ».

Back To Top