skip to Main Content
Communiqué De Presse : Métropole

Quand les astres sont alignés…

Nous venons d’assister là à une véritable révolution, un BigBang ! La simple démission de la présidence de la métropole de monsieur Gaudin rabat les cartes politiques de notre territoire pour en distribuer une nouvelle donne.

Avec son sens aiguisé de la politique, le Maire de Marseille, en assurant sa succession à la tête de cette collectivité, anticipe toutes les ambitions internes de son parti, rassemble même au-delà et entraine un mouvement qui dépasse les différentes incarnations.

Le constat est flagrant : à l’instar des mutations politiques engagées depuis deux ans, on assiste à l’uniformatisation des positions sur la philosophie de notre Président et de notre majorité.
Nous revendiquions des métropoles attractives et économiquement fortes ? Monsieur Muselier veut « hisser la métropole à hauteur de ses concurrentes internationales ». Nous assumons depuis toujours notre volonté de réduire les strates administratives inefficaces et coûteuses ? Madame Vassal est favorable à la fusion du département et de la métropole.
Même madame Joissains, pourtant opposante historique de la métropole Aix-Marseille-Provence et farouche adversaire de Jean-Claude Gaudin, indique aujourd’hui vouloir œuvrer pour « la mise en place d’une structure pertinente », renonçant subitement à sa politique isolationniste de la ville d’Aix en Provence, et je ne peux que m’en réjouir ! En effet, les astres sont alignés !
Il ne manque qu’une gouvernance démocratique par scrutin de liste majoritaire au suffrage universel pour que tous adhèrent à notre projet.

Restent les Municipales… je constate à ce sujet que les sondages qui avaient été diligentés par Renaud Muselier et qui le plaçaient en tête sont déjà démentis par ceux commandés par madame VASSAL annonçant sa victoire !
Gageons que si monsieur Mélenchon ou madame Le Pen louent à leur tour les services d’un sondeur ils seront donnés gagnants également.

Or je ne m’appuie que sur les faits : la France Insoumise fait des scores historiques et recherche l’union des gauches, le Rassemblement National a désormais une base électorale solidement ancrée et tente des rapprochements avec Les Républicains qui, comme à son habitude, sera divisé par les ambitions personnelles encore plus exacerbées par le retrait de monsieur Gaudin.
En cas de basculement de la ville dans un parti extrême, chacun devra faire face à ses responsabilités, à cette envie cupide de vouloir l’emporter seul… à cette illusion de penser pouvoir l’emporter seul.

Il est grand temps que les partis progressistes et européens, dont notre majorité symbolise le rapprochement, réaffirme avec force leur opposition aux extrêmes et tiennent compte de l’existence de cette nouvelle force politique incarnée par la majorité présidentielle lors des prochaines échéances locales.

Back To Top