skip to Main Content

Les plaies du terrorisme doivent faire partie intégrante de notre mémoire collective. Tant que nous nous horrifierons, tant que nous refuserons l’idée même d’une telle barbarie, du recul de nos libertés, de la domination par la peur, nous ferons Nation. Nous n’oublierons jamais.

Back To Top