skip to Main Content
Bilan De L’interview Du Premier Ministre

Le Premier ministre a rappelé́ en introduction que nous vivons une crise sanitaire sans précédent.

Il a rendu hommage à tous ceux qui se battent contre le virus et souligné la prouesse inédite réalisée sur le plan logistique pour transférer des malades vers des régions dont les capacités sanitaires sont moins tendues (plus de 550 patients d’ici la fin du week end prochain).

Il a apporté des éclairages sur plusieurs points essentiels :

Municipales

▪️La loi d’urgence pour faire face à l’épidémie de covid-19 du 23 mars 2020 prévoit que la décision d’organiser ou non le 2e tour sera prise le 23 mai sur la base du rapport scientifique attendu sur le sujet.

▪️Si la situation épidémiologique le permet, le 2e tour se tiendra le 21 juin ; dans le cas contraire les élections devraient être reportées une nouvelle fois, peut-être en octobre ou après.

▪️Dans 30 143 communes sur 35 000 les élections ont permis la composition d’un conseil municipal et les résultats sont alors définitifs. Dans les autres cas, l’intégralité du scrutin, c’est-à-dire les deux tours, devra être à nouveau organisée.

Réforme des retraites

▪️ Comme l’a rappelé le Président de la République, nous traversons une crise sans précédent. Dans cette crise, nous ne sommes pas tous d’accord : nous devons suspendre au maximum ce qui peut justifier des désaccords qui n’ont pas lieu d’être dans le combat que nous menons.

L’appel à l’union nationale c’est d’essayer de mettre de côté, dans ce combat commun, ce qui peut nous séparer pour valoriser ce qui peut nous rassembler.

C’est la raison pour laquelle le Président a annoncé la suspension d’un certain nombre de réformes qui satisfaisaient certains, qui mécontentaient d’autres.

Eventualité d’une hausse d’impôts

▪️Interrogé sur la nécessité d’accroître la fiscalité pour financer l’effort considérable réalisé pour atténuer l’impact économique et social de la crise sanitaire, le Premier ministre a clairement exclu un tel scénario : « la crise sanitaire va devenir une crise économique » ; « la pire des choses lorsque l’on traverse une crise serait d’augmenter les impôts ».

Fin du confinement

▪️Le déconfinement se fera probablement de façon progressive.

▪️Le gouvernement est en train de faire expertiser plusieurs scénarios possibles qui se baseront sur les éléments disponibles en matière scientifique (circulation du virus, disponibilité de tests, sérologiques et virologiques…).

Accès aux médicaments

▪️Le gouvernement met tout en œuvre pour éviter une pénurie de médicaments notamment liés à la réanimation : la consommation des produits nécessaires à la réanimation explose dans des proportions jamais imaginées.

Notre priorité est de sourcer et de répondre à la demande. C’est un des combats essentiels que nous menons.

Tests

▪️Plusieurs types de tests existent : les tests virologiques et les tests sérologiques.
Nous devons pouvoir monter en puissance, notamment sur ces derniers tests et vérifier qu’ils fonctionnent de façon parfaite avant de les déployer à grande échelle.

▪️Nous allons augmenter notre capacité sur ces deux types de tests.

Masques

▪️Plusieurs producteurs de masques existent en France. Dès que le Gouvernement a constaté que le besoin était très important, il a tout mis en œuvre pour à la fois augmenter la capacité nationale et passer les commandes dont nous avions besoin.

Il faut désormais s’assurer de la bonne réception de l’intégralité des commandes passées.

▪️ Un effort considérable a été fait par les producteurs nationaux. C’est l’ensemble du bassin industriel qui s’est mobilisé.

▪️ Par ailleurs, le Gouvernement a mobilisé les industriels pour favoriser la production de nouveaux masques (voir Gouv Actu du 30 mars).

Le Premier ministre a rappelé l’importance cruciale des gestes barrières : ce sont eux qui produisent les effets les plus efficaces.

Back To Top