skip to Main Content
Tenue Des Examens De La Session 2020

Le ministre de l’Education nationale a rappelé le contexte dans lequel les décisions relatives aux examens 2020 sont prises. Ces 3 semaines de confinement témoignent d’une situation difficile et inédite. Dans ce contexte, le ministre a salué les familles, les professeurs et les personnels de l’éducation nationale qui se sont tous mobilisés.


Même si l’enseignement à distance ne remplacera jamais l’enseignement en classe, il faut tout de même noter que la continuité pédagogique a été globalement assurée. Des ajustements doivent être trouvés pour les élèves décrocheurs.


Dans ce contexte, Jean-Michel Blanquer a rappelé que le principal défi à relever était celui de la réduction des inégalités. Cet objectif initié dès le début de la mandature doit être poursuivi.


C’est pourquoi il est essentiel de maintenir la valeur des diplômes qui seront délivrés. Le ministre a annoncé s’appuyer essentiellement sur le contrôle continu selon les modalités suivantes :
Contrôle continu sur l’ensemble des notes de l’année, à l’exception de celles obtenues pendant la période confinement.
Création d’un jury pour examiner les livrets des élèves et tenir comptes des situations particulières : assiduité aux cours, y compris pendant la période de confinement.
Une année scolaire pleine jusqu’au 4 juillet.

Pendant la période des vacances qui s’ouvre, le ministre a rappelé l’équilibre qui devait être trouvé entre le repos et le travail. Il faut s’appuyer sur les moyens mis en œuvre par l’initiative «Nation apprenante» et qui regroupe l’ensemble des contenus mis à disposition des élèves par les institutions publiques, les musées, l’audiovisuel par exemple.
Le ministre a tenu à rappeler que les décisions prises l’ont été après consultation des partenaires sociaux, des délégués des lycéens et des associations de parents d’élèves.

Si l’objectif de début mai reste d’actualité, tout dépendra de l’évolution de la crise sanitaire et des recommandations que les autorités sanitaires pourront faire.
Dans tous les cas, comme l’a rappelé le Premier ministre, les élèves ne pourront passer les examens dans les conditions habituelles.
Les 2,2 millions d’élèves concernés par les examens (Brevet, Bac, CAP…) seront donc soumis à des conditions particulières.
Critères des décisions :
Conférence de presse de Jean-Michel Blanquer – tenue des examens de la session 2020

L’incertitude du retour en classe

Si l’objectif de début mai reste d’actualité, tout dépendra de l’évolution de la crise sanitaire et des recommandations que les autorités sanitaires pourront faire.
Dans tous les cas, comme l’a rappelé le Premier ministre, les élèves ne pourront passer les examens dans les conditions habituelles.
Les 2,2 millions d’élèves concernés par les examens (Brevet, Bac, CAP…) seront donc soumis à des conditions particulières.
Critères des décisions :

  • Le premier critère est de tout mettre en œuvre pour ne pas léser les élèves. Le ministre s’est voulu rassurant pour leur assurer la valeur de leur diplôme.
  • Les examens doivent garantir la qualité et l’équité du diplôme. A cette fin, tout le travail accompli jusque-là y contribuera, de même que le travail effectué pendant la période de confinement. Le jury mis en place et qui évaluera les situations de chacun des élèves aura un rôle important d’harmonisation (entre établissements notamment), et permettra de valoriser les élèves qui auront fait preuve d’engagement et d’assiduité pendant cette période.
  • Enfin, le temps scolaire sera prolongé jusqu’au 4 juillet dans tous les cas, qu’il y ait reprise des cours dans les établissements ou continuité pédagogique à la maison. C’était déjà le sens de la réforme du Bac, que le mois de juin ne soit pas perdu et que les cours continuent.
  • Principes généraux pour la tenue des examens
    – On écarte une solution mixte qui consisterait entre un contrôle continu et des examens écrits. La tenue de ces examens écrits étant trop imprévisible.
    – L’ensemble sera donc validé sous forme de contrôle continu.

Déclinaisons pour chaque niveau

Brevet
Le diplôme sera obtenu sur la base de la moyenne des notes obtenues par l’élève au cours des trois trimestres à l’exception des notes obtenues en période de confinement.
Tous les élèves de collège auront cours jusqu’au 4 juillet.
L’obtention finale du brevet sera suspendue à un contrôle d’assiduité.

Première
Les élèves devaient passer les épreuves communes de contrôle continu et épreuves écrites et oral de français.
Pour le bac français
Epreuve écrite se fera sur la base de la moyenne des notes obtenues tut au long de l’année hors notes périodes de confinement.
Epreuve orale : l’organisation est maintenue et se tiendra à la fin du mois de juin. Le nombre de texte soumis à étude sera réduit à 15 textes pour la voie générale, à 12 pour la voie technologique.
Pour les Epreuves communes de contrôle continu (E3C) :
La note d’E3C résultera de la moyenne obtenue entre d’une part, les épreuves E3C1 (que les élèves ont déjà passées en janvier) et d’autre part, les épreuves que les élèves passeront en Terminale (E3C3).
Déclinaisons pour chaque niveau
Les épreuves de spécialité de première et d’enseignement scientifique seront validées par contrôle continu.

Terminale
Le diplôme sera délivré sur la base de la moyenne des notes obtenues aux 3 trimestres.
Les notes de première sont bien sur gardées ainsi que les mentions. Les mentions sont gardées.
Un jury d’examen sera mis en place pour examiner les livrets des élèves. Il devra valoriser et juger des progrès de l’élève tout au long de l’année, harmoniser les notes entre établissements, tenir compte des situations particulières de chacun des élèves et valoriser l’assiduité des élèves.
Les candidats ayant obtenu entre 8 et 10 passeront les oraux de rattrapage au début du mois de juillet dans les conditions habituelles.
Si le candidat n’obtient pas son bac (note inférieure à 8/20), il aura la possibilité de le repasser pendant la session de septembre après validation de la décision par le jury d’examen. Cette mesure permettra de tenir compte et d’apprécier les situations particulières qui n’auraient pas permis aux élèves de travailler dans des conditions adéquates.
La session de septembre est également ouverte aux candidats libres.

Lycées professionnels, BEP, CAP, lycées agricoles
Les diplômes seront également validés sur la base du contrôle en cours de formation déjà passé et du livret scolaire. C’est la même logique qui s’impose pour le BTS.

Dispositions particulières
• Pour le cas où nous ne pourrions pas retourner en classe d’ici au mois de juin, ce sont les 2 premiers trimestres qui seraient pris en compte.

• L’ensemble de ces mesures s’applique également pour les lycées de l’étranger.

• Si les rentrées devaient être différentes selon les régions à l’issue du confinement, le jury d’harmonisation en tiendra compte, même si ce n’est pas l’hypothèse privilégiée à l’heure actuelle.

Back To Top