skip to Main Content

Sur chaque parcelle du territoire Français le devoir de mémoire est une réalité, les municipalités et les associations mémorielles organise commémorations et cérémonie mais notre devoir va plus loin. A l’heure ou l’on voit se reconstituer le terreau des drames du passé, le devoir de transmission est essentiel. Le partage et la complémentarité entre les associations de la résistance et de la déportation et l’éducation nationale pour la transmission de la mémoire aux jeunes générations doit devenir effectif. Un lien est à établir

Back To Top