skip to Main Content
Communiqué De Presse

« Une majorité à l’écoute de tous les français, la main tendue du Gouvernement. »

Le député Mohamed LAQHILA, réagit aux annonces présentées ce jour par le Premier Ministre Edouard PHILIPPE et appelle à l’apaisement et à l’ouverture d’un véritable dialogue :

« Véritable main tendue vers les manifestants, ces annonces doivent aujourd’hui permettre un dialogue nouveau avec tous les Français.
C’est aussi le signe que notre majorité sait être à l’écoute de toutes et tous. Lorsque nous avons été élus en 2017 c’était pour moderniser le pays qui avait tant souffert des politiques menées depuis plus d’une décennie. Les réformes entreprises conduiront sur le long terme à des progrès importants, j’en suis convaincu, mais nous nous devons aussi d’entendre tous ces concitoyens qui ne peuvent pas attendre.
Ce pas en avant est un geste fort, une main tendue à toutes celles et ceux qui souffrent depuis des décennies et à qui nous devons apporter d’urgence des réponses concrètes.

Ni le président de la République, ni les députés de la majorité n’auraient été élus il y a 18 mois si les Français n’avaient pas, déjà, voulu renverser la table et renvoyer chez eux ceux qui avaient, depuis plus de dix ans, augmenté les taxes deux fois plus vite que les salaires !

Les moratoires annoncés doivent aujourd’hui permettre une large concertation et un travail de pédagogie avec toutes les parties prenantes.
Le travail sur la justice fiscale et la justice territoriale doit également être accéléré et partagé avec les Français sur le terrain. Agir pour les Français qui travaillent mais ne s’en sortent pas, du fait de leur naissance ou de leur territoire, doit être remis au cœur du projet de société que nous portons au sein de notre majorité. »

Le député des Bouches du Rhône appelle désormais les gilets jaunes et plus largement l’ensemble des Français à saisir cette main tendue par le Président de la République, le Premier Ministre, le Gouvernement et les Parlementaires pour engager cette nouvelle phase de concertation dans le respect de chacun et dans un esprit de responsabilité :

« Je note avec satisfaction que le Premier Ministre, tout en souhaitant continuer à garantir le droit à la manifestation, s’est montré intransigeant sur les questions d’ordre public posées ces derniers jours par une minorité de manifestants casseurs ou « menaceurs ». Ces agissements doivent être punis de la manière la plus sévère qui soit. Les français ne confondent pas ceux qui veulent éviter la relégation et ceux qui veulent violemment la révolution : ceux-ci doivent savoir qu’une réponse ferme leur sera apportée ! ».

Mohamed LAQHILA
Député des Bouches du Rhône

Back To Top