skip to Main Content
Ségur De La Santé

Le 29 mai dernier j’endossais mon rôle de représentant de la population auprès du ministère, dans le cadre des contributions territoriales au Ségur de la Santé afin de faire remonter, les bonnes pratiques ou les freins que les professionnels de santé de ma circonscription ont rencontré pendant la crise.

Ces consultations ont abouti à des réunions d’échanges sur les carrières et les rémunérations des personnels paramédicaux des établissements de santé et des EHPAD.
Monsieur Olivier VERAN, Ministre des solidarités et de la Santé a rappelé les deux principes généraux du « Ségur de la Santé » concernant ce pilier de la concertation :

o   revaloriser les rémunérations et les carrières des soignants  : il y aura une augmentation substantielle des rémunérations des soignants;

o  permettre que ces revalorisations contribuent à la transformation de l’hôpital et du système de santé, et à une amélioration de la qualité des soins pour les patients.

Les hypothèses de travail ont été présentées :

o   Les premières augmentations pourraient intervenir rapidement et avant la fin de l’année;

o   Les augmentations ne seraient pas que des primes ;

o   6 milliards d’euros par an seraient à répartir selon plusieurs orientations:

-des hausses de rémunération qui concerneront tous les métiers;

-des revalorisations ciblées pour renforcer l’attractivité des professions paramédicales;

– la reconnaissance de l’engagement collectif pour l’amélioration de la qualité en faveur des patients et la capacité des équipes à se transformer via une dynamique d’accords locaux concernant les organisations de travail.

En France, nous sommes réputés pour avoir l’un des meilleurs systèmes de santé au monde. Afin de maintenir sa qualité il est indispensable aujourd’hui de tirer collectivement les enseignements de l’épreuve traversée face à la crise sanitaire du COVID-19 pour bâtir les fondations d’un système de santé encore plus modernes et plus à l’écoute de ses professionnels.

Back To Top